Islam, femme et enjeux de l'imaginaire identitaire

Fecha de publicación:
06/2006
Autor:
Lahcen Haddad
Descarga

Au moment où les femmes commencent à faire valoir leurs droits, on remarque également un engouement vers la mise en évidence de signes et signifiants qui renvoient à un référentiel prônant, non pas la soumission mais à l'abnégation par rapport à l'ordre social. Cette abnégation renvoie à un certain sens aigu de l'appartenance, à un besoin fort de salut, aussi bien social que métaphysique. On est tenté d'expliquer ce paradoxe en disant avec Fatima Mernissi que le voile, qui symbolise pour elle le signe le plus marqué de l'enjeu identitaire, est la contrepartie que les femmes sont contraintes à donner afin de se payer un droit de cité dans une société, certes patriarcale mais post-traditionnelle. Cependant, cette hypothèse reste limitée quand il s'agit d'expliquer comment des femmes deviennent des agents actifs d'une idéologie qui justifie l'iniquité qui fait d'elles des subalternes dans un ordre social qu'elles ne contrôlent pas. Par ailleurs, si la notion de prix de droit de cité est purement hypothétique, ne sommes-nous pas en train de voir les actes de femmes pieuses quand on considère que le geste signifiant piété ou identité, ou les deux en même temps, est aux antipodes des « vrais intérêts » de la femme ? N'est-il pas plus prudent de voir en ces gestes une certaine quête de solutions imaginaires à des problèmes réels de pauvreté, de précarité et de vulnérabilité ? Le fait que ces solutions sont imaginaires ne veut pas dire qu'elles ne sont pas réelles pour ces femmes. Il s'agit en même temps d'un geste politique, parce qu'il montre du doigt cette aliénation aussi bien sociale qu'économique dont souffre la femme.